La réalisation de Bilans GES, un nouveau défi pour Centrale Lille Projets

Pour la France des entreprises soucieuses de leur planète, l’heure est à la réalisation de Bilans d’émission de Gaz à Effet de Serre (GES) et Centrale Lille Projets se révèle apte à accomplir ce type de missions. Mais quels procédés se cachent derrière cette mystérieuse appellation ? Quels avantages cet investissement procure-t-il à votre structure ?

Le Bilan GES porté par le courant environnemental

Dans un contexte écologique où les activités économiques humaines sont de plus en plus néfastes pour le monde qui nous entoure, une succession de réglementations a donné naissance à des processus concrets qui s’inscrivent dans la lutte contre le changement climatique. A travers les diverses manifestations environnementales et les mesures entreprises – telles que le Programme de Lutte contre le Changement Climatique (2000), le Plan Climat (2004), la loi POPE et le protocole de Kyoto (1999) – une des solutions mises en lumière a été la réalisation de Bilans GES. Cette action consiste à identifier les différentes sources d’émission, notamment celles sur lesquelles l’homme peut facilement agir sans mettre en péril son activité, puis à évaluer le volume total de GES émis dans l’atmosphère sur une année par ces sources. Le procédé ainsi entamé permet à terme d’engager des procédures conduisant à la réduction des émissions d’une structure.

Bilan GES par secteur

A qui le tour ?

Un Bilan GES peut aussi bien s’effectuer pour les émissions d’un territoire, casino online d’une organisation ou celles d’un produit. La loi Grenelle 2 oblige ainsi depuis 2012 les collectivités de plus de 50 000 habitants, les entreprises de plus de 500 employés et les établissements publics de plus de 250 agents à réaliser ce Bilan GES tous les 3 ans. Cela étant, de plus en plus de structures investissent dans ce procédé car elles prennent conscience des avantages procurés. Les entreprises essaient d’être les précurseurs au sein de leur secteur d’activité et communiquent autour de ce projet. Le Bilan GES anticipe non seulement l’augmentation du coût des énergies fossiles et remanie les enjeux stratégiques autour du thème de l’éco-responsabilité mais s’inscrit également dans une logique de fédération des employés autour d’un objectif concret. Les collectivités contribuent à émettre plus de 12% des émissions nationales de GES et sont donc les premières concernées ainsi que l’Etat, qui se doit de montrer l’exemple. Par ailleurs, le régime de subventions pour ce genre d’aventure atteint des sommets ce qui encourage les acteurs à investir dans ce projet.

Bilan GES logo

Et concrètement, comment réalise-t-on un bilan GES ?

La procédure se détaille en plusieurs étapes : la collecte des données, le calcul, l’analyse des résultats et la recommandation de mesures à envisager. Il est nécessaire de définir au préalable un périmètre organisationnel et opérationnel sur lesquels appliquer la récupération des données en fonction des sources d’émissions cernées. Les calculs ainsi engendrés pourront être disséminés selon la structure du périmètre discerné et donneront lieu à une analyse fine des quantités de GES dégagées par l’organisme analysé. Centrale Lille Projets attend donc d’appliquer ce protocole avec impatience pour votre entreprise. N’hésitez plus !